Infrastructures cyclables à Liège et à Bruxelles : pendant le déconfinement et après ?


Le manque d’infrastructures cyclables de qualité est souvent pointé du doigt par les cyclistes potentiels comme confirmés. Cependant, si tout n’est pas rose, de nombreuses voies cyclables existent et d'avantage sont en construction. De plus, la crise récente a amené plusieurs villes à créer des pistes cyclables temporaires en vue du confinement : une excellente nouvelle !

À Bruxelles, 40 km de pistes cyclables sécurisées ont été créées sur les axes principaux. En effet, afin de diminuer la demande de la STIB, la ministre de la mobilité Bruxelloise Elke Van Brandt a dû créer des alternatives. Nous souhaiterions bien sûr que cette mesure s’inscrive d'avantage dans le temps mais profitons de ces nouvelles infrastructures tant qu’elles sont réservées aux cyclistes !

La ville de Liège a également adopté cette stratégie en créant 35km de voiries sécurisées pour les cyclistes. Les initiatives peuvent se regrouper en 3 catégories:

  • mise en place de couloirs-vélos vers les quartiers périphériques et en centre-ville
  • transformation de rues en pistes cyclables
  • aménagement de stationnements sécurisés et temporaires pour vélos près des pôles d'activité

Ces mesures permettront de favoriser une mobilité douce respectueuse des mesures de distanciation sociale.

Les pistes cyclables représentées sur l'image ci-dessous viennent se rajouter un réseau déjà bien développé. D’un point de vue global, la Belgique est relativement bien équipée pour offrir un certain confort à ses cyclistes. Notre Royaume compte plus de 1440 kilomètres de RAVeL. Sur ces routes, pas de risque de rencontrer des voitures ou autres véhicules motorisés puisque seuls les cyclistes, les cavaliers, les piétons et les personnes à mobilité réduite peuvent y circuler. Ils sont généralement situés le long des voies hydrauliques, sur des anciennes lignes ferrées ou sur d’anciennes voiries réaffectées. Ces itinéraires plutôt plats peuvent donc être utilisées aussi bien pour des balades que pour vos trajets quotidiens domicile-travail.

Retrouvez ici la carte qui vous permettra de trouver les portions présentes dans votre région.

Au niveau plus local, chaque ville a développé des itinéraires vélos. À Bruxelles, par exemple, il s’agit des 19 Itinéraires Cyclables régionaux (ICR), qui connectent la ville par des voies radiales ou circulaires.

L'après COVID-19

Nous espérons évidement que les infrastructures temporaires mises en place durant le confinement seront conservées et/ou remplacées par d’autres de façon permanente. Ces aménagements répondent à un besoin réel de la demande de transport.

Le vélo fait partie des leviers importants pour améliorer la mobilité et la qualité de vie des citoyens belges, surtout ceux vivant dans les centres urbains ou péri-urbains. Les pouvoirs publics l’ont de mieux en mieux compris et investissent dans des infrastructures adaptées. Nous vous proposons de nous concentrer sur les plans d’évolution de 2 villes ; Liège et Bruxelles qui avancent vers un mieux pour les cyclistes.

Liège

« À Liège, la croissance de la demande est assez nette :
le nombre de cyclistes sur le terrain a quadruplé en 10 ans »

affirme le Plan Urbain de Mobilité (PUM) de l’arrondissement.
Dans les actions importantes qui vont être mises en place, on retrouve :
  • 15 nouveaux corridors prévus dans le PUM afin de ramener les cyclistes depuis la périphérie de Liège jusqu'au centre-ville
  • Un grand parking sécurisé
  • L’installation de box vélos

D'un part, ces aménagements vont permettre un déplacement sécurisé sur des voies propres pour les vélos. Ces voies traverseront la ville et relieront les zones d’activités à celles de résidence en bordure du centre.
D’autre part, des investissements seront faits pour sécuriser votre vélo lorsque vous le stationnez en ville. Avec le parking du centre-ville et les box pour vélos sécurisés, les cyclistes du centre-ville comme de la zone périphérique devraient trouver une solution de stationnement à leur goût. Cet ensemble cohérent d’initiatives pour une mobilité plus douce rendra Liège accessible aux cyclistes.

Plus d’infos sur le PUM

Bruxelles et alentours

À Bruxelles comme ailleurs, la progression du vélo est marquée. On croise aujourd’hui deux fois plus de vélo dans la capitale qu’il y a 5 ans (comptabilisé par Pro Vélo).

Pour accueillir ces nouveaux cyclistes et atteindre l’ambition de Bruxelles de devenir une capitale cyclable, de nombreux nouveaux aménagements sont prévus :
  • Côté wallon, les voies express cyclables (VER) sont à l'étude. Il s’agira « d’autoroutes vélos », elles seraient acheminées le long de la ligne ferroviaire 124 reliant Waterloo et Bruxelles, le long de la E411, sur les Chaussées de Waterloo et de La Hulpe et également le long du canal vers Tubize.
    A titre d'exemple, sur la ligne Bruxelles Nivelles qui traverse Waterloo et Braine l’Alleud, seize kilomètres seront à terme aménagés. Même si cela avait déjà été acté sous la législature précédente, des moyens plus conséquents y ont été affectés dans le cadre du Plan infrastructure wallon 2019-2024.

  • Côté Nord, les Fietsnelweg sont déjà une réalité et connectent Bruxelles au reste de la Flandre. Certains tronçons restent en cours de réalisation mais plus de 2400 km sont déjà complétés. Et si on s’en inspirait davantage ?

Vous voulez retrouver toutes les cartes avec les infrastructures vélos disponibles en ligne ?

N’hésitez pas à consulter l’article très complet de Pro Vélo à ce sujet

Vous aussi vous voulez changer la mobilité de nos villes ?
Contactez-nous pour en discuter !

Retour aux articles